Musique

Nous sommes persuadé.es que la lutte doit être joyeuse, qu’elle doit être chantée, dansée, que nos corps doivent se mouvoir pour que les lignes puissent bouger.

Nous avions envie de partager avec vous des musiques qui nous touchent: douces, belles, apaisantes, des musiques qui nous font vibrer, des musiques qui mettent des mots sur notre colère, des clips percutants et poignants.

Voici le lien de notre playlist Voix Déterres: https://www.youtube.com/playlist?list=PL-kELL0iilmMewHwpg3zPdArazSVHkOY0

Et pour vous donner un avant goût, voici, tous styles confondus, des exemples de titres qui nous portent dans nos luttes:

Aurora – The Seed (Live) : douceur, force, frissons.

Dj Skovid – Sauce Dem: un remix militant de Wejdene qui fait rire tout en mettant en lumière des vérités bien moins drôles.

Emel Mathlouthi – performance de 35 minute disponible sur YouTube. Tunisienne et très engagée, Emel Mathlouthi a fait du metal, du folk, et nous présente ici quelque chose de plus expérimental.

Héro Echo – Amazones: un clip qui fait du bien, des paroles percutantes, un ras le bol palpable.

Inigo Montoya – E.S : une reprise du chant « Un violador en tu camino » du collectif féministe chilien Las Tesis. Conseil: à écouter dans la rue en marchant, il procure une force incroyable.

Gaël Faye – Lueurs : une claque, un texte percutant et important.

Kate Tempest – Firesmoke : slam et piano envoutants.

KOMPROMAT feat. Adèle Haenel – De mon âme à ton âme : pour ce clip magnifique, pour l’instru, pour les paroles.

Mona Haydar – Barbarian (et tous ses autres titres). Une femme qui fait bouger les lignes, et nous invite à déconstruire de nombreux stéréotypes dans des clips plus spectaculaires et colorés les uns des autres.

PAD – EP – C’était marrant
Un EP a écouter sans modération, deux lyonnaises qui nous donnent envie de teufer et nous révolter.

Pomme – Chanson For My Depressed Love: Pomme, sa douceur, sa voix, un câlin musical.

Vivir Quintana – Canción sin miedo (ft. El Palomar) : pour la force de ces paroles, pour les frissons procurés par ces voix, pour la douceur de cette guitare qui accompagne la douleur de ces vérités.